Accueil > News > Le meilleur ami de l’homme a retrouvé une famille

Le meilleur ami de l’homme a retrouvé une famille

samedi 29 avril 2017, par Gilles

Depuis plusieurs mois, une chienne errait sur notre territoire et refusait de se laisser approcher Bien que la situation ait été évoquée lors des séances du conseil municipal et le propriétaire mis en demeure, notre fugueuse vivait sa vie.
Toutes les solutions ont été évoquées pour mettre fin à cette errance, certaines même que l’on pourrait qualifier de "radicales" !
Aujourd’hui le calme est revenu grâce à la mobilisation citoyenne. Une première phase engagée par Brigitte Haselmann, Ramon Querol et Jeanine Monteil, pour apprivoiser cette chienne avec patience, puis tout récemment l’accueil par une personne dévouée mais voulant rester anonyme.

Quels enseignements pouvons-nous tirer de cette aventure sans doute banale pour certains et pourtant si essentielle pour d’autres comme le bien-être animal par exemple.

  • L’interdiction de divagation des animaux largement codifiée dans une loi et reprise dans le Code rural sur les pouvoirs du maire
  • Un propriétaire qui n’assure pas ses responsabilités et qu’il convient, non pas de "clouer au pilori" mais de l’aider à prendre conscience de son geste qui peut être grave de conséquences (blessures, accidents, reproductions non désirées...)
  • Le rôle fondamental du citoyen qui, constatant les carences de la puissance publique se substitue naturellement pour aider au bon fonctionnement du quotidien

En ces temps quelque peu agités, remettons-nous à la lecture d’un acte fondateur de notre société "La Constitution du 24 juin 1793" . Quelques passages concernent l’engagement citoyen !

Merci à Andréa Schmidt pour avoir informé arcambal.net

Portfolio

1 Message

  • Le meilleur ami de l’homme a retrouvé une famille Le 2 mai 2017 à 21:30, par manzanares fabienne

    bonjour, juste une petite précision sur cet article, oui c’est grâce au villageois de Arcambal que cette chienne a pu survivre pendant plus d’un an , mais c’est surtout grâce a l’association des 4 pattes que la chienne a trouvé une famille d’accueil, c’est grâce a ça patience de tous les jours, pendant 3 semaines au rendez-vous avec la chienne
    Sabine n’a pas lâché, pour l’apprivoiser et la nourrir

    Répondre à ce message

Répondre à cet article